LA MÉSANGE À TÊTE NOIRE

Publié le par christiane loubier

 

Mésange incroyable devant l'hiver
 
 
 
Source : Dessin de F. C. Hennessey. Planche extraite de l'ouvrage de P. A. Taverner, Les Oiseaux de l'Est du Canada (1922), p.299, Planche XLVII

COMME UN HIVER SATISFAIT DU GEL

Publié le par christiane loubier

Le gel qui mange la terre
Est-ce le signe d’un pays
Réduit à disparaître
Sous une neige de passage
 
Nous sommes cet hiver de force
Nous sommes venus ici
Pour vaincre le temps
Par le silence que nous fûmes

L’arme des condamnés d’avance
À mourir de froid
 
 
 
Christiane Loubier

Comme un enfant d'autrefois...

Publié le par christiane loubier

                              IV
 
Comme un enfant d'autrefois dont le cri se perd
Dans un verger de pommes blanches
Quand la lune couvre tout de son amour
Je revois dans un miroir désert
Mes souvenirs avec des cannes blanches
Et je ne sais pas qui d'eux ou bien de moi
Est le plus à plaindre 
Tellement les années sont cruelles
 
Lune légère ô miroir d'absence
 
 
Georges Schehadé
Le nageur d'un seul amour, 1985

LA BEAUTÉ ...

Publié le par christiane loubier

La beauté naît du dialogue, de la rupture du silence et du regain de ce silence.

René Char
Fureur et mystère, Le bulletin des baux (1948)
 

1940

Publié le par christiane loubier

Quand on enterre un monde,
Le cantique des morts ne résonne pas
Place à l'ortie et au chardon
Place aux hardis fossoyeurs. L'ouvrage n'attend pas.
Il y a tant de silence, Seigneur,
Qu'on entend passer le temps [...]
 
 
 
Anna Akhmatova
Anna Akhmatova par Jeanne Rude, Seghers

SOUS LE VENT

Publié le par christiane loubier

Il neige sur les toits
Cette musique sans parole
Sur la nuit tombée de bonne heure
 
Dans le vent conifère
Un vol d’oiseaux blancs
Quelques silhouettes
Pour calmer la haine du bruit
 
L’édredon du silence
Étendez-le bien
Sur la part en moi
Qui crie
 
 
 
Christiane Loubier

ELLE S'APPROCHE DU MIROIR ROND...

Publié le par christiane loubier

Elle s'approche du miroir rond
comme une bouche d'enfant
qui ne sait pas mentir,
vêtue d'une robe de chambre bleue
qui s'use elle aussi.

Cheveux bientôt couleur de cendre
sous le très lent feu du temps.

Le soleil du petit matin
fortifie encore son ombre.
 
 
 
Philippe Jaccottet
Pensées sous les nuages, On voit

CHAMBRE VERTE LA NUIT

Publié le par christiane loubier

Nous nous sommes aimés
Sans vergers et sans astres
Nous sommes de la même ombre
Dans les fougères du vent
 
Nous durerons encore
Accrochés à la racine des pierres
Dans la falaise du temps
 
Nous durerons encore
Ainsi séparés dans la même nuit
 
 
 
Christiane Loubier

III CÉRÉMONIE

Publié le par christiane loubier


Il était de ceux-là qui plantent des forêts
Pour la splendeur de vivre,
Et d’élever l’aride, et l’étale, et le muet
À la hauteur où le vent les délivre !
Ah ! l’honneur de dresser
Ce qui attaque et se défend et chante,
Domine lentement la terre indifférente,
Prend sa voix et sa destinée,
Prend sa palpitation, son essor et son vol…
Et cette gloire à la fin de son temps
De s’être exprimé, lui que sa grandeur isole,
Par toute une forêt d’arbres adolescents
Et non par de vaines paroles…
 
 
 
Patrice de la Tour du Pin
Une Somme de poésie I
Le Jeu de l’homme en lui-même
 

LA CARENCE

Publié le par christiane loubier

Je ne connais pas les oiseaux,
je ne connais pas l’histoire du feu.
Mais je crois que ma solitude devrait avoir des ailes.
 
 
 
Alejandra Pizarnik
Oeuvre poétique, Actes Sud

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>