JOYEUSES PÂQUES

Publié le par christiane loubier

Source : Les comptines de langue française, Collection Seghers (endos de couverture)

INTIMATION

Publié le par christiane loubier

Marguerite Yourcenar
La mort approche, et sa rumeur :
Frère, Ami, Ombre, que t'importe?
La mort est notre seule porte
Pour sortir d'un monde où tout meurt.
Marguerite Yourcenar
Les Charités d'alcippe, 1963                                                                                                Photo : elpais.com
 
 

 

BAPTISEZ-MOI

Publié le par christiane loubier

Baptisez-moi de poussière
j'appartiens à la terre
 
Ma mort sera plus longue
que ma vie
 
 
 
Anise Koltz
Béni soit le serpent
 

UNE VACHE RADIEUSE

Publié le par christiane loubier

Sculpture de Félicien Lévesque, Cacouna, Bas-Saint-Laurent (Québec)
 
VACHE II
 
Adieu!
Vaches plus précieuses
Que mille bouteilles de lait,
 
Précieuses aux jeunes qui se marient
Et dont la femme est jolie,
 
Précieuses aux vieux avec leur canne
Dont la richesse est chair, lait, terre,
 
Précieuses à qui veut bien vivre
De la nourriture ordinaire,
Adieu!
 
 
 
Paul Éluard
Les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux

ADIEUX

Publié le par christiane loubier

Un feu abandonné tue sa lumière.
Un oiseau amoureux pousse son chant.
Tant de créatures avides dans mon silence
et cette petite pluie qui m’accompagne.
 
 
 
Alejandra Pizarnik
Les travaux et les nuits
Traduction : Jacques Ancet

LA MÉSANGE À TÊTE NOIRE

Publié le par christiane loubier

 

Mésange incroyable devant l'hiver
 
 
 
Source : Dessin de F. C. Hennessey. Planche extraite de l'ouvrage de P. A. Taverner, Les Oiseaux de l'Est du Canada (1922), p.299, Planche XLVII

COMME UN HIVER SATISFAIT DU GEL

Publié le par christiane loubier

Le gel qui mange la terre
Est-ce le signe d’un pays
Réduit à disparaître
Sous une neige de passage
 
Nous sommes cet hiver de force
Nous sommes venus ici
Pour vaincre le temps
Par le silence que nous fûmes

L’arme des condamnés d’avance
À mourir de froid
 
 
 
Christiane Loubier

Comme un enfant d'autrefois...

Publié le par christiane loubier

                              IV
 
Comme un enfant d'autrefois dont le cri se perd
Dans un verger de pommes blanches
Quand la lune couvre tout de son amour
Je revois dans un miroir désert
Mes souvenirs avec des cannes blanches
Et je ne sais pas qui d'eux ou bien de moi
Est le plus à plaindre 
Tellement les années sont cruelles
 
Lune légère ô miroir d'absence
 
 
Georges Schehadé
Le nageur d'un seul amour, 1985

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>