MATIN DE LESSIVE

Publié le par christiane loubier

Une femme étend son linge
Elle connaît l’odeur des draps
Que le vent déplie
Au-dessus d’un lit d’herbe
Et de fleurs de lin

Elle songe à un bouquet de romarin
À l’heure où les bruants
Enfantent dans le foin
 
 
 
Christiane Loubier

SUIS-JE CONDAMNÉE.....

Publié le par christiane loubier

Suis-je condamnée, ma vie durant, à redire le creux, le trou, l’absence,

alors même que le pain cuit dans la cuisine proche,

que le linge sèche dans la prairie ?

 

Françoise Ascal

Un bleu d'octobre (extrait)

 

LEÇON DE LA PASSE-ROSE

Publié le par christiane loubier

Leçon de la passe-rose : 
 
Que la rose du chant
brasille de plus en plus haut
comme en défi à la rouille des feuilles.
 
 
 
 
Philippe Jaccottet
Àprès beaucoup d'années, Une couronne
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'HEURE PRÉSENTE

Publié le par christiane loubier

J'ai ramassé le fruit, j'ouvre l'amande.
Dans la parole
La dérive rapide de la nuée.

Illusion,
L'âtre qui brûlait clair le soir, te souviens-tu,
Dans la maison que nous avons aimée.
Ce petit bois,
Ces boules de papier froissé, ce pique-feu,
Cette flamme soudaine, presque un éclair,
Un rêve, comme nous ?
 
 

Yves Bonnefoy
L'Heure présente, II [extrait]
 

YVES BONNEFOY ET SA FILLE

Publié le par christiane loubier

bonnefoy-copie-2

 

Yves Bonnefoy et sa fille Mathilde, mars 1974

Photographie : Lucy Vines
Source : Magazine Littéraire, juin 2003, no 421

PRIÈRE POUR LES SOURDS

Publié le par christiane loubier

Des jours 
Plus souvent des nuits
Mes plumes sont bien plus lourdes
Que ma tête

Des jours 
Plus souvent des nuits
Je reste repliée
Dans l’encoignure du temps
D’où s’élève la supplique
Pour les heures défuntes

Vous les oiseaux de l’aurore
Sortez-moi de ce puits
Où vont croupir les ombres

Toi la nuit
Que j’ai appris à vouvoyer
Ramenez-moi dans vos bras
Qui consolent

Toi la mort
Retiens ton drap
Étire un peu mon âge
Que j’apprenne à lire 
Dans les yeux des bêtes
Que je me souvienne par cœur
Du chant des paysages

Des jours 
Des nuits
Plus souvent des vies
Passées devant un compas
Perdu – affolé
Virant sur ses pointes de fer
 
 
 
Christiane Loubier

À MOI-MÊME DANS L'ÂGE

Publié le par christiane loubier

à
moi-même
dans l'âge
 
 
 
 
Solitude,
Habitons ensemble.
 
 
 
Henri Pichette, Poèmes offerts
 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>