26 articles avec carnet de l'oiseau

LA MÉSANGE À TÊTE NOIRE

Publié le par christiane loubier

 

Mésange incroyable devant l'hiver
 
 
 
Source : Dessin de F. C. Hennessey. Planche extraite de l'ouvrage de P. A. Taverner, Les Oiseaux de l'Est du Canada (1922), p.299, Planche XLVII

AVEC LES OMBRES

Publié le par christiane loubier

Porteur d’un peu de nuit
À force d’âge
De semence — de patience
Tu reconnaîtras les ombres

Tes yeux suivront l’éclair
À faire rougir
La pluie et le soleil
Dans la même lumière

Porteur d’un peu de peine
D’un peu de pluie
Tes bras voyageront avec les oiseaux


 
 
Christiane Loubier

COURLIS CORLIEU

Publié le par christiane loubier

COURLIS CORLIEU

Le Courlis corlieu (Numenius phaeopus). Un bel échassier de passage à Baie-des-Sables (Gaspésie).

 

 
Le courlis est présent dans la poésie, il hante particulièrement celle W. B. Yeats :
 
Ô Courlis, ne crie plus dans les airs, 
Ou que les eaux seules t'entendent, à l'Ouest! 
Car tes cris évoquent à ma pensée 
Des yeux troublés de passion et de long cheveux lourds 
Secoués jadis sur ma poitrine ; 
Il y a assez de calamités dans le cri du vent !
 
 
Traduction : Franz Hellens. 

ROSSIGNOLET DES BOIS

Publié le par christiane loubier

Au verger
L’hiver n’a plus de rancœur
Le prunier sans prunes est lourd de fleurs

Dans le bois de mai
C’est l’oiseau illettré
Qui m’apprend à lire et à écrire
Qui me montre la manière

Le printemps avance
Un souffle monte de la terre en labour
La mémoire revient
Je me souviens du nom des fleurs

Soudain la vie fait moins d’ombre
 
 
 
 
Christiane Loubier
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Source Partition de la chanson Rossignolet des bois dans Marius Barbeau,
     Le rossignol y chanteRépertoire de la chanson folklorique française au Canada.
 
 
   
   

LE VER DE TERRE

Publié le par christiane loubier

C’est une belle journée
J’ai reconduit à sa terre
Un ver égaré sur le trottoir ensoleillé
Un merle chante au bout de l’allée

C’est une belle journée
Trop longtemps j’ai sangloté
Pour une part d’azur
J’ai enfin enterré mes larmes
Dans le jardin humide

Un merle étire un ver au bout de l’allée
C’est une belle journée
 
 
 
Christiane Loubier

PRINTEMPS DES PARULINES

Publié le par christiane loubier

J’attends le printemps
 
Pas les primevères
Quand c’est encore l’hiver
Pas le muguet
Trop discret

Pas le nid 
Laissé à l’oiseau
Pas le bourgeon 
Laissé à ses promesses

Mais l’écorce sur le cœur
La feuille sous la fleur
Avant le fruit

J’attends le vrai printemps
Le printemps des parulines masquées
 
 
 
Christiane Loubier
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paruline masquée
Réserve naturelle des Marais-du-Nord, Québec, Canada
Source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File%3AGeothlypis_trichas_MN.jpg



 

NYCTALE

Publié le par christiane loubier

Une chouette toute droite
Immobile au-dessus du monde
Que je voudrais être

Bec et pattes dans les plumes
Quand l'existence m'apparaît
Comme un mauvais rhume

 

 

 

Christiane Loubier

 

PLUMES SUR LES EAUX

Publié le par christiane loubier


La mort a-t-elle des plumes
Comme les oiseaux
Ou est-elle un lit de brume
Comme sur les eaux

Existe-t-il des morts
Plus douces que d’autres

Le chardonneret laissant sa vie
Contre la vitre
Est-il jaloux du papillon éteint
Sous la lampe

Le bateau englouti par la mer
A-t-il à envier
La maison qui meurt
En plein paysage

Pour la mort
Point de permission
Point d’invitation
 
 
 
Christiane Loubier
 

1 2 3 > >>