30 articles avec carnet de l'automne

SUR LE DOS DES OMBRES

Publié le par christiane loubier

Il fait beau
Tu as planté la hache
Dans le dos des ombres
 
C'est la saison des bruyères
Qu’un chant me rappelle
Et les heures
 
Surtout le vent
Qui ignore où s’en va l’été
Sous le poids des nuits
 
 
Christiane Loubier
 

BIEN APRÈS L'ÉTÉ

Publié le par christiane loubier

Rien au jardin
Pour entretenir la flamme
Sinon les brins de bruyère 
Qui brillent de blancheur
Dans la lumière de fin d’après midi
 
Dans la bibliothèque chargée d’écriture
Les vieux livres enflent
À cause de l’humidité
 
Dans le blanc des mots
Le grains de silence
Ne germent que l’hiver
 
 
Christiane Loubier

LA FLEUR ABOLIE

Publié le par christiane loubier

On oublie la brûlure de l’été
Le temps a l’odeur du froid
Derrière la fenêtre et bien plus loin
La pluie et les vents affligent le jardinier
Qui s’attardent dans le paysage
 
Le soleil pâlit au nom de l’hiver
Le jardin alité 
A besoin d’une couverture de neige
 
 
 
Christiane Loubier

L'AUTOMNE À LA FENÊTRE

Publié le par christiane loubier

Le cœur des mésanges
Ne bat plus dans les feuilles
Les fleurs ne sont plus fleurs
Elles sont devenues graines
Dans leurs capsules de solitude

La nuit vient vite
On ferme portes et fenêtres
Bien avant la fin du jour

Dans l’appentis
Je me répare pour l’hiver
Avec les outils

Encore cette année
Il est trop tard
Pour blanchir les murs
Au lait de chaux
 
 
 
Christiane Loubier

 

LUMIÈRE DANS L'OMBRE

Publié le par christiane loubier

 

 

 

 

 

 
 
Les ombres d'octobre abdiquent devant la lumière des anémones.
 
 
 
Christiane Loubier

MÛRISSEMENT

Publié le par christiane loubier

Nous mûrissons comme des bleuets sauvages
Dans la belle saison
Nous durons tant que la lumière
Unit le corps et les nuages

Nous mûrissons près de l’ombre nouvelle
Loin des soleils qui brûlent
Et des trains de grandes solitudes
Fixées sur les heures filantes

 
 
 
Christiane Loubier

OEUVRE NOIR

Publié le par christiane loubier

Les ombres avancent
Dans les fougères fauves
Inutile de chercher l’éclair
Au creux de l’aurore

Au réveil
La nuit aura laissé parmi l’humus
Des lambeaux d’encre sur les feuilles écrites
Là où le vent les a couchées
 
 
 
Christiane Loubier
 

PRESCIENCE

Publié le par christiane loubier

Ses mains de feuilles froissées
Creusent le terreau pour abrier
Les rosiers avant l’hiver
Il faudra aussi diviser les dahlias
Et voiler les plantes fragiles
 
La saison est fidèle
La fatigue aussi
Elle insiste trop
Sur ses vertèbres sacrées
 
Encore aujourd’hui
Il pourra s’asseoir dans le jardin
Un dernier repos dans la lumière
Sous le tilleul aux feuilles jaunes
 
C’est toujours en octobre
Qu’il commence
À chauffer la maison
Enfin la porte de la vieille armoire
Fermera de nouveau avec justesse
 
Paisiblement à chaque automne
Il se demande lequel des draps
Bien pliés dans l’ancien meuble
Sera son linceul
 
 
 
Christiane Loubier

VESTIGES

Publié le par christiane loubier

Il ne reste de l’été
Que des peaux d’humains
Brulées par le soleil

En une seule nuit
Le froid a décapité les fleurs

On tue toujours en automne
 
 
 
Christiane Loubier

1 2 3 > >>