IMAGE DE L'OISEAU

Publié le par christiane loubier

Si l'oiseau tombe
il vole encore
sa chute est toujours envol
si l'homme tombe il vit encore
par sa chute et son vertige
son effondrement est encore un oiseau.
 
 
 
G. Dion

ALIÉNATION

Publié le par christiane loubier

Aliénée
Je circule en vain dans un pays
où l'on rêve parfois où l'on parle peut-être
d'un silence taillé dans l'épaisseur du bruit.
Défense de franchir ce château qui m'étreint.
Défense même d'y trouver des larmes dans les coins.
 
 
 
Angèle Vannier
Le sang des nuitsAliénation, extraits
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

Dessin, source :
centre-angele-vannier.over-blog.com
 

 

DU SILENCE

Publié le par christiane loubier

S’il a l’ouïe suffisamment sensible, le marcheur entend l’herbe pousser, 
les feuilles se déployer à la cime des arbres, les myrtilles murir et la
lente montée de la sève. Il sent à nouveau le tremblement léger
du temps que le bruit et l’urgence de faire recouvrent d’ordinaire.
Le silence est saisonnier. Dans nos contrées, il n’est pas le même
en janvier dans un champ enveloppé de neige ou en août dans
le bruissement de la multitude des insectes, l’explosion des fleurs
et des herbes brûlées par le soleil. Dans un même paysage jamais
le silence n’est égal d’un jour à l’autre.
 
 
 
David Le Breton
Marcher. Éloge des chemins et de la lenteur
 
Source : 
http://www.lua.it/files/2012/120617-LeBreton-fr.pdf
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Source :
http://editions-metailie.com/livre/
marcher-eloge-des-chemins-et-de-la-lenteur/

 

Q'ON ME CONDUISE À PÂQUES...

Publié le par christiane loubier

Qu'on me conduise à Pâques!...
Je veux revoir les volées de sarcelles
Chavirer sur les paquets de vent!
 
 
 
Robert Marteau
Royaumes, Une bergère fait le printemps (extrait)

LEÇON DE TÉNÈBRES III

Publié le par christiane loubier

Le temps s’écoule par la plaie
D’un ciel blessé jusqu’au sang
La nuit se couche sur une croix

Père éternel
Le jour se clôt sur moi
Et répand sa cendre sur mes yeux
Tu m’as rejeté dans la tombe des mortels
Pourtant mon agonie est tienne
Et toute la douleur humaine

                      ❖
 
Ô fils couronné de tourments
Tu es le Calvaire
La croix et le sépulcre

C’est la mort qui meurt
D’une blessure nouvelle
Qui dissipera les aveugles ténèbres
T’élevant dans la plus haute lumière
Qui surgira de la pierre du caveau
 
 
 
Christiane Loubier
 
Liens pour lire les leçons I et II :
 

MASQUE DU PRINTEMPS

Publié le par christiane loubier

Pour les primevères
Repassez un autre jour
 
Les glaçons pendent aux lucarnes
Le vent refoule les oiseaux
Comme en hiver
Le fleuve est un cimetière de glaces
Et les loups marchent toujours dans la nuit
 
Mais pourquoi encore cette neige sur tes épaules
 
 
 
Christiane Loubier

PAS DE PRINTEMPS

Publié le par christiane loubier

Pour les primevères
Repassez un autre jour

Les glaçons pendent aux lucarnes
Le vent refoule les oiseaux
Comme en hiver
Le fleuve est un cimetière de glaces
Et les loups marchent toujours dans la nuit

Mais pourquoi encore cette neige sur tes épaules
 
 
 
Christiane Loubier