LA FLEUR ABOLIE

Publié le par christiane loubier

On oublie la brûlure de l’été
Le temps a l’odeur du froid
Derrière la fenêtre et bien plus loin
La pluie et les vents affligent le jardinier
Qui s’attardent dans le paysage
 
Le soleil pâlit au nom de l’hiver
Le jardin alité 
A besoin d’une couverture de neige
 
 
 
Christiane Loubier

LES CORDES DE L'OMBRE

Publié le par christiane loubier

Il existe d’autres chemins
Que celui de la nuit
 
Du bout des lèvres
Tu les boudes les ombres
Au fil de l’épée du jour
Le vent tournera c’est certain
Le ciel sera de soie pourpre
Aussi doux que celui du mois d’août
 
 
 
Christiane Loubier

L'EXISTANT EST SÉDUCTION...

Publié le par christiane loubier

L'existant est séduction
en soi.
 
Lorsque le chêne allume son
four, l'apparence atteint
la pureté de l'émail.
 
En automne, le réel est cette
superbe rousseur que l'on
voit en filigrane entre
la pensée et l'espace.
 
 
 
François Jacqmin
Les saisons