LE GESTE ANCIEN...

Publié le par christiane loubier

                     XVIII
 
 
Le geste ancien de boire
Les deux mains sur le bol
Quand l'horloge sonnait
Dans l'odeur de l'étable
 
Le bois épais des bancs
Et de la table usée,
Où des mains s'accrochèrent
Qui tremblaient de colère.
 
 
 
Eugène. Guillevic
Terraqué, Ensemble (1945)
 
 
 
 
  Dessin : Boris Taslitzky

http://boris-taslitzky.fr/dessins/portraits/dessins-portraits.htm

 

JE SORS...

Publié le par christiane loubier

                                            V
 
 
Je sors.
Je rêve que je sors dans la nuit de neige.
Je rêve que j'emporte
Avec moi, loin, dehors, c'est sans retour,
Le miroir de la chambre d'en haut, celui des étés
D'autrefois, la barque à la proue de laquelle, simples,
Nous allions, nous interrogions, dans le sommeil
D'étés qui furent brefs comme est la vie.

En ce temps-là
C'est par le ciel qui brillait dans son eau
Que les mages de nos sommeils, se retirant,
Répandaient leurs trésors dans la chambre obscure.


Yves Bonnefoy
Ce qui fut sans lumière, Le haut du monde (1987)
 

AVANT LE SOMMEIL

Publié le par christiane loubier

                            VIII
 
 
Avant le sommeil 
Les soeurs de ma mère parlaient si bas 
Que tout devenait de l'ombre 
Les visages et les voix 
Jusqu'à l'horloge dans sa cage 
Qui n'avait plus de chant 
Une allumette alors brillait 
Et l'on pouvait entrevoir
Mes tantes agenouillées 
Dans une goutte d'or
 
 
 
Georges Schehadé
Poésies VI, Le nageur d'un seul amour (1985)

ABIES CAMPANILE

Publié le par christiane loubier

 
                                                 vulg. genévrier à cloche

 
Dans un profond remords d'être de pierre inerte,
Un fin clocher voulut se dépétrifier ...
Il pria; et son vœu si haut donna l'alerte 
A quelque saint du ciel qui put le gratifier.
Le lendemain, ce clocher faisait branches,
Ses ardoises levaient en pousses de sapin;
Il avait un peu mal au lattis intestin, 
Mais la joie d'être vif lui soufflait dans les planches :
« Tu seras arbre de Noël pour tous les saints ! » 
Il prit un tel ballant de plaisir sur l'église 
Que sa cloche étonnée fit un ah ! de surprise, 
                                Et en devint pomme de pin.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Patrice de La Tour Du Pin et Jacques Ferrand
Pépinière de sapins de Noël,
par deux sylviculteurs de l'imaginaire (1957)
 

                              Illustrateur : Jacques Ferrand

 

 

POUR LA MUSIQUE...

Publié le par christiane loubier

                                                              Compositeur : Shigeru Umebayashi

HEURES D'HIVER

Publié le par christiane loubier

Nous avons laissé rouiller l’outil avec le gel
Nous avons fermé trop tôt les volets
Maintenant on coupe la forêt pour Noël

Le temps s’écoule en chutes de neige
En bourrasques — en grésil
Verglas de blessures 
Le sang glacé des heures

Saison qui détourne du temps
 
 
 
Christiane Loubier