Top articles

  • MIROIR DE DÉCEMBRE

    11 décembre 2013 ( #Carnet de la neige )

    Maintenant Vous êtes un étranger dans la tempête Ici le froid subsiste longtemps Après la poudre du vent La nuit n’est pas le silence Pas plus que la neige sur la langue Le vrai – celui de nos ombres Léchant un ciel glacé Une image Un miroir Un souvenir...

  • CONIFÈRE

    30 décembre 2013 ( #Carnet de la neige )

    Il découvre Qu’il descend du conifère Tant de blancheur Pour recevoir l’hiver Et sa pensée poudreuse Combat d’aiguilles Pour rester toujours vert Christiane Loubier

  • PLUSIEURS FOIS

    13 janvier 2014 ( #Carnet de mots )

    Écrire est une saison Le mûrissement Comme un hiver Qui pense avec le froid La fonte des silences Avec l’oiseau de retour Plusieurs fois la neige Plusieurs fois la fleur Après la perte du bourgeon Christiane Loubier

  • CHAQUE MOT

    14 janvier 2014 ( #Anthologie )

    Chaque mot est à faire suivre d'une pause de silence, afin que se referme la cicatrice de ce qui est dit. François Jacqmin Prologue au silence

  • DORS, NE DORS PAS,

    02 août 2013 ( #Anthologie )

    Dors, la lune est voilée et les ombres tapissent la nuit d'une autre clarté Ne dors pas, devant la porte verrouillée où s'accumulent les mots délaissés, le silence déchire le voile du temps dans l'amnésie de la nuit Dario De Facendis M. — De la terreur...

  • L'ÉNIGME

    01 novembre 2013 ( #Carnet de l'absence )

    Le vide que laisse novembre La vie invisible se glisse Entre la pensée et le printemps L’hiver témoigne de l’énigme Christiane Loubier

  • AU PIED DE LA CROIX...

    30 mars 2013 ( #Anthologie )

    Les Saintes Femmes Au pied de la croix Quand l'ombre éclaire les étoiles du ciel Femmes angéliques et noires Percez votre coeur de votre doigt Georges Schehadé Poésies VI, Le nageur d'un seul amour

  • LA FEINTE

    10 septembre 2013 ( #Carnet de l'oiseau )

    L’oiseau à collier Feint la douleur Pour sauver son nid La vie entre l’aile et la blessure Christiane Loubier

  • SOMMEIL D'AUTOMNE

    07 octobre 2013 ( #Carnet de l'automne )

    L’indifférence d’octobre Braisier de douleur sèche Il ne faut pas s’endormir Au milieu de l’automne Je suis déjà couchée Sur le chemin de thym L’épée de ton silence Affole les ombres pour rien Christiane Loubier

  • MATINÉE...

    05 juin 2013 ( #Anthologie )

    Matinée funèbre et chantante. Un poème se meurt en moi. E. M. Cioran Cahiers

  • LES NOYÉS

    18 mai 2013 ( #Carnet du fleuve )

    Ennuyés par la tristesse des épaves Peut-être que les noyés remontent le courant Pour venir pousser les vivants Au sec sur des îles Peut-être que l’océan N’est que du temps liquide Les vivants De l’eau prisonnière dans des villes Christiane Loubier

  • BIENTÔT

    25 octobre 2013 ( #Carnet de la neige )

    La beauté est maintenant au-dessus des nids Cheveux ensoleillés sous la laine Les espoirs d'été sont à jaunir sous la pluie Bientôt les étoiles En cristaux sur tes épaules Bientôt la neige Plus fondante que ta souffrance Christiane Loubier

  • QUI

    05 mai 2013 ( #Carnet des heures )

    Qui a fait s'enfuir L'odeur des prunes Qui faisait frémir Tes lèvres une à une Qui a fait s'endormir Le goût des noyaux Il nous rendait si beaux Ah les anciens jours Quelle joie nous avions Au temps des tambours Et des pigeons Christiane Loubier

  • À QUI DIRA-T-IL

    10 novembre 2013 ( #Anthologie )

    À qui dira-t-il Comme il aime le lierre Qu'il en cherche au bois Une grande épaisseur Pour hiverner. Guillevic , Terraqué

  • DÉJÀ SEPTEMBRE...

    06 septembre 2013 ( #Anthologie )

    Déjà septembre. Les jours diminuent et nous avons l'impression que quelque chose en nous grandit. Nous ne croyons pas que la possibilité de connaître le poids des choses soit liée à la mesure des jours. Jean Rivière Le vent en Bas-Poitou

  • LA HACHE

    11 novembre 2013 ( #Carnet de mots )

    Dans ce bois debout Sous les grands cyprès Tu étais l’alphabet J’étais la hache Le silence affuté Pour transformer la blessure En quelque chose qui dure Dépouillement du cœur jamais atteint Les mots en trop ne prouvent rien La souffrance qui en découle...

  • Publié depuis Overblog

    25 novembre 2017

    L'oeuvre n'est pas une série de réponses, Elle est une série de questions, elle n'est pas des explications, elle est des demandes d'éclaircissements [...] Eugène Ionesco Découvertes Les sentiers de la création (Albert Skira Éditeur)

  • IL EST DES PAYS TERRIBLES...

    28 novembre 2017

    Il est des pays terribles où les gens qui vont au marché ont sur leur visage, imprimée, une cible. Jean Orizet Hommes continuels

  • LE POÈTE NE FAIT PAS CE QU'IL VEUT

    06 avril 2020

    Le poète ne fait pas ce qu'il veut : Il croit parler de la femme qu'il aime, Il parle des oiseaux. Paul Éluard cité par Georges Mounin (Pl aisir au poème)

  • L'ÉTÉ DANS LE BROUILLARD...

    16 janvier 2017

    L'été dans le brouillard a perdu ses oiseaux ses arbres ses fontaines Le silence lui parle un langage de neige qui fond tout doucement et nous ouvre les yeux. Guy Gofette Petits riens pour jours absolus, X

  • ABEILLE

    16 septembre 2017

    Je te regarde, Abeille. C'est encore La première fois Et c'est comme si Tu berçais le monde. Guillevic L'Abeille , Estérel, 1979

  • ÊTRE FEMME ET POÈTE...

    02 novembre 2016 ( #Les brèves )

  • Ils ont dit

    04 février 2019

    La poésie est le seul moyen d’aborder par les mots, quand on sait le faire, le son intérieur de tout réel. Eugène Guillevic

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26