FEU TON SILENCE

Publié le par christiane loubier

 

Une lettre improbable
Le silence tombe en moi
Comme la pierre d'un noyé

Pour ne pas t’écrire l’absence
J’ai laissé passer novembre
Puis décembre
J’ai vu les chatons gris
Le chemin dans l’arbre
Pour les fourmis

J’ai gardé ma main dans la nuit

Neiges après neiges
Avec écorce et alphabet
J’ai fabriqué des volets
Pour ouvrir – Pour fermer
Cœur et paupières

Aujourd’hui dans l’amélanchier blanc
Palpite l’oiseau du vent
Ton silence j’y mets le feu
Je t’écris de mai
Dans le bruit des fleurs
Je t’écris de mai
Sur du papier glacé

 

Christiane Loubier
Poème publié dans Bordures du champ secret

 

JE VOUS VOIS ENCORE...

Publié le par christiane loubier

 

Je vous vois encore ! En robe d’été
Blanche et jaune avec des fleurs de rideaux.
Mais vous n’aviez plus l’humide gaîté
Du plus délirant de tous nos tantôts.


La petite épouse et la fille aînée
Était reparue avec la toilette
Et c’était déjà notre destinée
Qui me regardait sous votre voilette.


Soyez pardonnée ! Et c’est pour cela
Que je garde, hélas ! avec quelque orgueil,
En mon souvenir, qui vous cajola,
L’éclair de côté que coulait votre œil.   

 

 

Paul Verlaine

Romances sans paroles
Birds in the night (extrait)

 



AU CHEVET D'UN CIEL

Publié le par christiane loubier

 

Aimer a si peu à voir

Avec l’arrogance des corps

Lorsque le désir se couche

 

Et que l’amour veille

Au chevet d’un ciel

Qui accouche de la nuit

 

 

 

Christiane Loubier

 

 

JE PENSE AU FLEUVE

Publié le par christiane loubier

 

Je pense au fleuve
Profond de tant d'années


Peu de terre
Beaucoup d'eau
Tombée en naufrages
En torrents -- En débacles


Aussi lourde que soit
La clameur du vent
Elle affleure sur les flots
Le fleuve s'habitue


Où je serai
Sera l'entêtement des eaux


Le chant du refus

 

 

Christiane Loubier
Poème publié dans Bordures du champ secret

LES PIERRES

Publié le par christiane loubier

 

Les mots sur les lèvres
Éclatantes de silence
Autant d’oiseaux muets
La parole pétrifiée


Les pierres obèses
Ne cassent jamais les vitres

 

 

Christiane Loubier