L'OISELEUR

Publié le par christiane loubier

Quand l'oiseleur fut pris au piège,
On entendit l'oiseau prier,
Prier longuement dans la neige
Pour que l'homme fut libéré.

Quand l'oiseleur en liberté
Eut saisi l'oiseau dans le piège,
On entendit l'homme chanter
En tuant l'oiseau dans la neige.

 

Maurice Carême

Nonante-neuf poèmes,
Entre deux mondes (1970)
 

 

 

Illustration: Mathilde Loiseleur
[https://www.journaldepapageno.fr/index.php/]

 

 

 

Commenter cet article

J
C'est dommage que Maurice Carême ne soit pas davantage connu. Il nous étonne toujours.
Répondre
I
Absolument magnifique ! Tout est dit dans la puissance de la plus grande simplicité qui génère l'émotion. Un grand merci Christiane
Répondre
C
Plusieurs disent que les poèmes de M. Carême sont pour les enfants. Moi, je les aime, comme vous, pour "l'émotion que l'écriture génère". Et même dans le cas de L'oiseleur, on perçoit une souffrance diffuse. Ce poème me fait penser à E. Dickinson.
Merci ïle de partager ici votre lecture si juste.