MATIN DE LESSIVE

Publié le par christiane loubier

Une femme étend son linge
Elle connaît l’odeur des draps
Que le vent déplie
Au-dessus d’un lit d’herbe
Et de fleurs de lin

Elle songe à un bouquet de romarin
À l’heure où les bruants
Enfantent dans le foin
 
 
 
Christiane Loubier

Publié dans Carnet de l'été

Commenter cet article

N
Ravissant poème
Répondre
C
Bienvenue Nadine sur ce blogue et merci de votre visite
L
Merci Christiane,
Toujours cette brise d'air frais qui me fait du bien.
Leina :-)
Répondre
C
Quelle heureuse surprise Leina, Merci de votre visite.