L'OFFRANDE À LA NATURE

Publié le par christiane loubier

[...] La forêt, les étangs et les plaines fécondes
Ont plus touché mes yeux que les regards humains,
Je me suis appuyée à la beauté du monde
Et j'ai tenu l'odeur des saisons dans mes mains [...]
 


Anna de Noailles
Le cœur innombrable, L'offrande à la nature (extrait), 1901
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

                     Portrait de la comtesse de Noailles par Philip Alexius de László
                     Source : gallica.bnf.fr