RISQUE DE GEL

Publié le par christiane loubier

L’été s’embrume

Les étourneaux sont venus
Cherchant mangeaille
Dans le jardin humide de septembre

Sur le chemin qui mène au fleuve
Le bleu des asters 
Mêlé aux fruits rouges de l’églantier
Et du sorbier des oiseaux

L’été se désallume

Les beaux jours abdiquent
Devant la noirceur 
Qui tombe de bonne heure

Impression de finitude
Temps prévu
Risque de gel à l’intérieur des terres

Trop de gel en toute chose
 
 
 
Christiane Loubier

Publié dans Carnet de l'automne

Commenter cet article

L
"L'été se désallume", quelle image parfaite pour le fond de l'air frisquet et la lumière de plus en plus bleutée de l'automne naissant.
Répondre
C
Merci Laurence. Votre visite est un plaisir.
Christiane
I
Bonjour Christiane, votre bandeau (qui me fait penser aux lilas blancs de mon jardin au début d'été) est superbe et 'respirant'. Et puis j'aime beaucoup votre texte "Risque de gel", cet "été qui se désallume" est parfaitement ciselé, un plaisir !
Répondre
C
Merci Île! C'est la première fois que l'on me fait un commentaire sur le bandeau. Il s'agit en fait d'un arbre qui portent ces fleurs d'hydrangées. Lorsque les hydrangées fleurissent, c'est un signe que l'automne n'est pas loin. Et plus les jours sont courts et froids, plus les panicules rosissent.
Votre appréciation du poème m'importe beaucoup. Merci.

Christiane