LE TEMPS M'OPPRESSE JE TOMBE...

Publié le par christiane loubier

                         II
 
Le temps m’oppresse je tombe
et je glisse sur les genoux
mes mains tâtent la nuit
adieu ruisseaux de lumière
il ne me reste que l’ombre
la lie le sang
j’attends le coup de cloche
où jetant un cri
j’entrerai dans l’ombre
 
 
 
Georges Bataille
L'archangélique, Le tombeau (II)

CONSTELLATION AU JARDIN

Publié le par christiane loubier

On exalte leur parfum leur couleur
On sait leur silence aussi leur cœur 
Qu’elles ferment avec le pas du soir

Mais pour nous que sont les fleurs

Ici elles portent vive lumière
Nous ne les cueillerons point
Pour que le jardin des lampes ne se fane pas
 
 
 
Christiane Loubier
 

LES VÉRANDAS

Publié le par christiane loubier


Avec son poids de sagesse et d’ennui
la vieillesse est une source vaine
où boivent ceux qui n’ont plus soif

dans les villages les vérandas
sont les parloirs de l’été
du printemps quand il est doux
de l’automne quand il tarde

on y remue des regrets imprécis
des projets peut-être, mais peu pressés
une grande douceur de déroute

le juste quotidien accordé au passage du temps
on attend que le jour abandonne
les quelques heures qu’il a toujours de trop

cet espace de jours avec soin repliés, rangés, oubliés
c’est là que la vieillesse s’apprête et gagne
dans un demi-bonheur qui ferme les yeux
et que taisent les paroles

parfois la vie déjà faite remonte
plus vive et plus limpide
révèle l’intelligence du temps

c’est là que se rassemble la fin du jour
quand il va se dissoudre.
 
 
 
G. Dion

 

AVOIR LA LITTÉRATURE DANS LA PEAU...

Publié le par christiane loubier

Avoir la littérature dans la peau a son synonyme :
la vie vaut plus le coup d'être lue que vécue.
 
 
 
André Blanchard
À la demande générale : Carnets 2009-2011

POUR FAIRE UNE PRAIRIE

Publié le par christiane loubier

Pour faire une prairie il faut un trèfle et une seule abeille—
Un seul trèfle, et une abeille
Et la rêverie.
La rêverie seule fera l'affaire
Si on manque d'abeilles.
 
 
 
Emily Dickinson
Traduction de Patrick Reumaux
Autoportrait au roitelet (Correspondance)
Signature d'Emily Dickinson
Source : Houghton Library, Harvard University

 

 

L'ENFANT POÈTE

Publié le par christiane loubier

Il y aura toujours la table
L’enfant accoudé à son silence
Les yeux ouverts en étoiles
Et qui brûlent tout par délivrance.
[...]
 
 
 
Rina Lasnier
Mémoire sans jours, L'enfant poète (extrait)
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
Sculpture : Claire Aubin
La statue a été coulée en bronze par la Fonderie d'art d'Inverness.
Source de la photo : Galerie publique de Claire Aubin