SOIRS DU VAUCLUSE...

Publié le par christiane loubier

Soirs du Vaucluse, funèbre Provence. Les roseaux bordent

des champs de cendres où errent nos propres ombres, privées

du lait des jours. Une fois encore, la cigale chante. Une dernière

brise murmure dans les herbes. La fierté rend ses armes et

apprend à mourir. Le soir est mélodieux.

 

 

 

Albert Camus
La postérité du soleil 

 

Camus p 38 arbre 
          

           Photographie qui accompagne le poème : Henriette Grindat

 

Publié dans Anthologie

Commenter cet article