SI TU TE PENCHES

Publié le par christiane loubier


Une femme penchée

Alliances dans la glaise

Venue pour s’en aller

 

Corps balancé

De la plage à la vague

L’indifférence de la bouée

Qui ne voit pas

 

Corps tout entier

Plié – Abrié

Avalé par le bleu

Qui n’y croit pas

 

Un peu de blanc d’Icare

Un peu de cire sur les eaux

Et du sombre

Tout autour de l’oiseau

 

Beaucoup d’eau claire

Dans un seul cœur

Un peu de chair

Dans la mer

Qui ne le sait pas

 

Au fond

L’assoiffée qui voit

Dans la nuit

Dans le miroir sans fond

 

Et le silence des éponges

Qui ne témoigneront pas

 

 

 

Chrisitane Loubier

 

Publié dans Carnet de la nuit

Commenter cet article

Alan 05/08/2013 11:24


Oh! Christiane, comme vous auriez été bien reçue à Darwin!

christiane loubier 06/08/2013 02:54



Merci Alan! J'irai voir Darwin sur votre nouvelle page d'écriture.


Christiane