LE PIRE...

Publié le par christiane loubier

Le pire, le seul malheur, est l'ennui, quand

tout le ciel est dans les flaques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

camus


Texte : Albert Camus, photographie : Henriette Grindat, dans Albert Camus La postérité du soleil


Publié dans Anthologie

Commenter cet article

B. 15/01/2013 07:35


Parfois, la parole prend forme dans les plis de l’espoir et de la dérision. Autant


qu’un souffle. L’acte corrobore ou non. Le mouvement suit les pentes ou les


remonte. Rien ne dit l’ascension hormis le frisson perdu dans l’enveloppe de la


 voix.

christiane loubier 15/01/2013 23:25



Bonjour B. J'ai relu plusieurs fois votre commentaire riche de signification.


J'ajouterais : La voix prend aussi forme dans les flaques et dans les plis de l'ombre.


Merci de votre passage,


Christiane