TEMPS SEC

Publié le par christiane loubier

Il te brûle le désert

L’éclat de la solitude

Si dur si sec

À quoi ça sert le désert

 

C’est là où retombe

Toute la poussière du monde

 

 

 

Christiane Loubier

 

Publié dans Carnet de l'été

Commenter cet article

gd 14/08/2017 04:39

Oui, une intransigeance du constat. Oui, un regard qui retient surtout la difficulté d’être. Mais pourquoi, au terme de vos poèmes si brefs, une sorte de lumière qui émerge de cette poussière du monde? Est-ce cette « lucidité la plus rapprochée du soleil »? (Oui, je sais, l’allusion est un peu lourde à porter.)

christiane loubier 15/08/2017 03:18

GD, j'aimerais beaucoup que mes poèmes laissent passer une lumière, sans la brûlure, même petite. Merci de passer en laissant vos commentaires si beaux.