MATIN DE SEPTEMBRE

Publié le par christiane loubier

Matin de septembre.
L'espace a grandi
entre les arbres verts
qui semblent de profil.
 
Ils regardent tous
le soleil en face
invisible pour toi
depuis la fenêtre.
 
le bouleau se hausse
sur la pointe des pieds
pour voir la lumière
comme au-dessus d'un mur
 
— ce mur qui s'élève
un peu chaque jour.
« Toi qui peut marcher
saute le mur, dit-il.
 
Derrière, c'est l'été
Si tu tombes de haut
tu suivras en boîtant
le Dieu de ta jeunesse. »
 
 
 
Jean-Pierre Lemaire
Le pays derrière les larmesLe dos de Dieu

Publié dans Anthologie

Commenter cet article