BORD DE MER

Publié le par christiane loubier

Dans un carnet fermé par un élastique
Rose froissée oubliée après l’été
Dans la baie des sables premiers
Où sont calées les pierres
Coquilles carcasses et squelettes
Signées par la vague

Un peu de sable
Dans mes mains au crépuscule
S’écoule en vain
Ne laissant aucune trace de mes pas
Sur le chemin souple du paysage
 
 
 
Christiane Loubier

Publié dans Carnet de l'été

Commenter cet article

Jean 17/08/2016 23:46

Joli comme tout, chère. Joli, joli !

christiane loubier 18/08/2016 03:27

Merci de tout coeur Jean.