L'HEURE PRÉSENTE

Publié le par christiane loubier

J'ai ramassé le fruit, j'ouvre l'amande.
Dans la parole
La dérive rapide de la nuée.

Illusion,
L'âtre qui brûlait clair le soir, te souviens-tu,
Dans la maison que nous avons aimée.
Ce petit bois,
Ces boules de papier froissé, ce pique-feu,
Cette flamme soudaine, presque un éclair,
Un rêve, comme nous ?
 
 

Yves Bonnefoy
L'Heure présente, II [extrait]
 

Publié dans Anthologie

Commenter cet article