LES OISEAUX QUI RESTENT

Publié le par christiane loubier

Nous sommes les oiseaux qui restent,
Les transis aux portes des fermes
Où nous est comptée une miette avare,
Au point que les neiges, prises de pitié,
Rentrent nos plumes au bercail.
 
 
 
Emily Dickinson
Autoportrait au roitelet (Correspondance, janvier 1863)
[Extrait] Traduction : Patrick Reumaux.
Trois bruants des neiges représentés par trois sculpteurs. Deux artistes restent anonymes.
L'oiseau de droite a été sculpté par Wilfrid Richard (Saint-Ubalde, Portneuf, Québec).

 

Commenter cet article