L'OFFRANDE À LA NATURE

Publié le par christiane loubier

[...] La forêt, les étangs et les plaines fécondes
Ont plus touché mes yeux que les regards humains,
Je me suis appuyée à la beauté du monde
Et j'ai tenu l'odeur des saisons dans mes mains [...]
 


Anna de Noailles
Le cœur innombrable, L'offrande à la nature (extrait), 1901
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

                     Portrait de la comtesse de Noailles par Philip Alexius de László
                     Source : gallica.bnf.fr

 

 

 

Publié dans Anthologie

Commenter cet article

christiane Loubier 24/01/2015 21:43

Jean, par votre commentaire sur la nature, qui est souvent très encombrée par les humains, vous êtes totalement en accord et en harmonie avec la poésie de la comtesse.
Merci de votre visite.
Christiane

jean 24/01/2015 17:33

Elle avait tellement raison cette dame, chère Christiane. Tellement souvent, la Nature nous repose des hommes.