À L'ORÉE DU BOIS...

Publié le par christiane loubier

À l'orée du bois
tout au fond de la verte pâture
un petit monument votif
tout blanc
— mais voilà que ça se lève lentement
que ça s'ébranle
que c'est une vache
et que c'est inexplicablement satisfaisant.
 
 
 
Paul de Roux
Entrevoir, Paysage en trois saisons, Automne

 

 

 

Publié dans Anthologie

Commenter cet article

Ile E. 29/06/2014 15:41

Quel bonheur de lire ce poème chez vous, Christiane, ce matin ! Paul de Roux (dont j'ai posté un texte aujourd'hui sur mon blog !) est un merveilleux poète d'une discrétion et d'une modestie qui n'ont d'égal que son immense talent.

christiane Loubier 29/06/2014 23:41

« Entrevoir...» de Paul de Roux, c'est le recueil de poésies que je traîne avec moi, partout depuis le printemps. Je lis tout....Tout devient poésie : le corbeau, la vache, la chaise..Merci île de souligner ici ce poème. Ce poète est assez méconnu, je crois.
Le poème que vous avez publié est également très beau.