FORCER LE SILENCE

Publié le par christiane loubier

On m’a appris à parler
Comme si on pouvait
Boire au silence

Comme si ma langue
N’avait rien à dire
Rien à voir
Plus loin que les lèvres
Le bruit et les mots

Comme si je n’avais
Rien à comprendre
Rien à souffrir pour exister
Dans ce pays éreinté
Où ma langue a déjà su
Briser le mutisme des bêtes
Des arbres et des maisons
Qui ont aussi une ombre
Qui les suit sans raison
 
 
 
Christiane Loubier

 

Commenter cet article

Jean-Paul Raffel 05/04/2014 20:34

Juste revanche, votre poésie. Prendre la parole enfin.

Christiane Loubier 06/04/2014 20:22

Merci JPR pour ces mots.
Une parole bien intérieure! Une citation de Bonnefoy : « La parole ne sauve pas, parfois elle rêve ». Alors seulement, elle est poésie, je déduis.
Salutations cordiales,
Christiane