EN MOUCHOIRS

Publié le par christiane loubier

La neige qui tombe
Blanche en silence
Ne sait rien
De nos terres brûlées
Par le froid
De nos lèvres soudées
Par le gel
De nos miroirs
Volés en éclats de givre

La neige qui tombe
Blanche en mouchoirs
Ne peut pas nous consoler
Des pires naufrages
Encore bien moins
Des faux plis de l’âge

La neige qui tombe
Blanche en silence
Ne sait rien des ombres
Ni du vent sur les tombes
 
 
 
Christiane Loubier

Commenter cet article

Dion 18/02/2014 02:56

Quel beau poème, Christiane, qui crée de la beauté en évoquant les ombres de l’existence ordinaire de chacun. Je retiens l’image des mouchoirs, bien sûr, mais aussi celle des faux plis de l’âge. Et aussi ces reprises qui rapprochent le poème d’une chanson douce. Comme d’habitude chez vous, rien de bruyant, mais tout est convaincant.
gd

Christiane Loubier 18/02/2014 13:37

Parfois, lorsqu'elle tombe belle et si blanche, on a l'impression que la neige a le pouvoir de recouvrir la laideur et d'apaiser les pires souffrances. Mais, on sait bien que non, surtout si on habite un pays de neige et de vent.
Merci gd pour votre commentaire bienveillant.
Christiane